Rechercher
  • François Riverin

Kirkland Lake : légère croissance de la production d’ici 2024

Kirkland Lake Gold a livré la marchandise en 2020 en termes de profits, dividendes, rachat d’actions et de coûts de production. Le défi pour les prochaines années porte sur le renouvellement des réserves et des ressources pour contrer la baisse de la teneur du minerai dans ses mines Fosterville et Macassa.

À la fin de 2020, les réserves minérales de la société ont baissé de 2 % à la suite principalement de la baisse de 20 % de la teneur moyenne à 1,03 g/t, pour un total de 20 M d’onces, tandis que les ressources mesurées et indiquées ont progressé de 12 % à 12,5 M d’onces, en dépit d’une baisse de la teneur de 2 % à 1,88 gramme la tonne.

Kirland prévoit malgré tout faire passer sa production de 1369 652 onces d’or en 2020 à entre 1405 000 et 1 545 000 en 2023. La production reculera à la riche mine Fosterville, en Australie, notamment en raison de la baisse de la teneur du minerai. En revanche, les mines Macassa et Detour Lake devraient connaître une hausse de la production. Les réserves et ressources de Detour ont augmenté en raison du passage du prix de référence à long terme de l’or de 1000 $US à 1 300 US l’once et la découverte de nouvelles zones. Les travaux d’exploration semblent prometteurs, notamment à Macassa.

Kirkland a terminé l’année avec 847 M$ en argent comptant, aucune dette, après avoir dégagé 733 M$ US de flux monétaire libre (free cash flow), lui permettant de racheter pour 732 M$ US d’actions et de verser 116 M$US en dividende.

Kirkland continue d’afficher les coûts d’exploitation parmi les plus bas de l’industrie, à autour de 400 $ US l’once,et des coûts tout inclus de 800 $ US l’once.

Le titre de Kirkland a plongé à autour de 43 $ présentement à la suite de la sévère correction du prix de l’or qui se négocie autour de 1727 $ US l’once. Disons tout simplement que le revenu moyen de la vente d’or de Kirkland a été de 1772 $US l’once en 2020.


30 vues0 commentaire