top of page
Rechercher
  • André Dubuc

L’action d’Orla souffre en raison de prévisions décevantes pour 2023

L’action d’Orla (OLA, Tor. 5,33 $) a perdu pratiquement 10 % de sa valeur à l’ouverture mardi avant de récupérer un peu de terrain le reste de la semaine. Le titre conclut la semaine éprouvante en recul de 6 %.


Cette glissade a mis momentanément un terme à une poussée franchement spectaculaire depuis six mois. Le titre est passé de 3,21 $, le 21 juillet dernier à 5,84 $ le 11 janvier 2023, un gain supérieur à 80 %. Au cours de la même période, le prix de l’or s’est apprécié de 13 %.


La cause du recul de cette semaine ? L’annonce le 16 janvier portant sur la production d’or tirée de sa mine Camino Rojo au Mexique au 4e trimestre et le dévoilement des prévisions de production pour l’année 2023.


Si le résultat opérationnel est positif au 4e trimestre - Orla a produit 109 000 onces en 2022, près de la limite supérieure de sa fourchette de prévisions -, ce sont les prévisions de 2023 qui ont déçu les investisseurs.


Aucune croissance en vue en 2023 ! Le marché s’attendait à une production de 125 000 onces. En gros, le surplus de production de 2022 a été pris sur la production prévue à l’origine en 2023, si on se fie à l’étude de faisabilité de la mine datant de 2021. Ce qui a fait encore plus mal, ce sont les coûts tout inclus de production qui vont bondir de près de 150 $ US par once d’or en 2023. Ouch !


«La direction attribue l'augmentation prévue des coûts à l'inflation des fournitures et des coûts de main-d'œuvre, à un ratio de découverture (stérile/minerai) plus élevé à des dépenses de maintien d’actif plus importantes», écrit l’analyste de Valeurs mobilières Desjardins, John Sclodnick.


La minière termine son année financière avec près de 100 millions US en encaisse. Elle en aura besoin, puisque de grosses dépenses s’en viennent : 35 millions US en taxes, 11 millions US en dépenses de capital, 33 millions US en dépenses d’exploration (63 % des dépenses seront concentrées sur la propriété mexicaine) et 11 millions US pour avancer dans le processus d’obtention des permis tant au Nevada qu’au Panama.


En outre, Orla compte rembourser 22 millions US sur sa marge de crédit et effectuer le dernier paiement, 23 millions US, concernant l’achat de la propriété Fresnillo, voisine de Camino Rojo.


Selon les calculs de VMD, Orla va réaliser un bénéfice avant intérêt, impôt et amortissement (BAIIA) de 66 millions US, en baisse par rapport au BAIIA de 110 millions US réalisée en 2022.


Plus décourageant, M. Sclodnick reporte à 2025 le début de l’exploitation de la mine South Railroad, au Nevada, et à 2026 pour celle de Cerro Quema au Panama.


Quoi en penser ?


Nous aimons encore la société Orla fondée par le Québécois Pierre Lassonde qui a fait fortune avec la société de redevances aurifères Franco-Nevada. M. Lassonde détient toujours 10,5 % du capital-actions d’Orla. Sa dernière injection de capitaux significative s’est fait à un prix de 4,75 $ l’action en juin 2021.


Orla ne nous a pas déçus en 2022 en lançant, dans les temps et dans le respect du budget, la production commerciale à sa mine mexicaine dans un contexte inflationniste et de crise sanitaire.


Orla prévoit toujours tripler sa production à 300 000 onces dans l’horizon 2025-2026 et recèle un fort potentiel avec l’enveloppe sulfurée du gisement Camino Rojo où se concentrent des ressources de 7,3 millions d’onces d’or.


Les sociétés aurifères ont des réserves et des ressources. Les réserves sont des onces d’or que la société peut extraire du sol avec profit. Les ressources sont aussi des onces d'or, mais dont la rentabilité de l'extraction n'a pas encore été prouvée.


Orla a frappé de belles concentrations (de 3 à 6 grammes d’or par tonne) sur une largeur significative (de 12 à 46,5 mètres) en profondeur, ouvrant la porte à une exploitation hybride de l’enveloppe sulfurée, à ciel ouvert et en souterrain.


Bémol, toutefois, le producteur ne cesse de reporter la mise à jour des ressources de l’enveloppe sulfurée devant figurer dans les détails économiques concernant les options de mise en valeur du gisement à Camino Rojo. À l’origine, la mise à jour devait être dévoilée à la mi-2022.


Le communiqué du 16 janvier est silencieux sur cette question. On devrait en savoir davantage le 17 mars prochain à l’occasion du dévoilement des résultats financiers complets pour l’exercice financier 2022.


Depuis février 2021, l’action d’Orla s’est vendue dans une fourchette de prix allant de 3 $ à 7 $. Ces deux dernières années, le prix de l’action s’est souvent maintenu au-dessus de 4 $. Scotia et Desjardins ont revu à la baisse son prix cible à 6 $ d’ici un an.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page