Rechercher
  • François Riverin

Mon portefeuille fictif de titres aurifères redevient positif

Après deux mois et demi dans le rouge, mon portefeuille fictif de titres aurifère est enfin retourné dans le positif en tenant compte des dividendes, après avoir reculé de moins 20 % à un moment donné.

Avec les titres aurifères et de l’or, il faut vivre avec ce qu’on appelle des ‘corrections’ en matière diplomatique. L’important est d’avoir des titres de qualité qui vont remonter après ces périodes boursières tumultueuses.

Après une plongée sous les dessous de 70 $, Newmont Corp. (NGT, à Toronto) a mené la reprise et a terminé la journée de jeudi se négocie au-dessus de 81$, comparativement à 78,29 $ lors du lancement du portefeuille. Cette entreprise de premier ordre parmi les producteurs d’or a rempli toutes ses promesses dans ses résultats financiers, ses projets et ses dividendes. Je n’ai jamais été inquiet. En plus, la société profite présentement de la vigueur du marché du cuivre et d’autres métaux vendus en sous-produits.

Maple Gold Mines (MGM. V, à Vancouver), le plus spéculatif des titres du portefeuille, a donné la meilleure performance en termes de pourcentage de hausse. J’ai profité du repli de mars pour augmenter ma position dans mon portefeuille personnel. Je conserve aussi les bons de souscription (warrants) qui sont échangeables pour une action de Maple à 0,40 $ jusqu’en juin 2022. Sur notre blogue, vous pouvez lire une étude très bien faite de Couloir Capital qui décrit très bien le potentiel et les risques des projets de Maple.

Kirkland Gold (KL, à Toronto) et Barrick Gold (ABX, à Toronto) ont fait moins bonne figure que les autres après la correction. Je ne comprends pas exactement la raison. Kirkland a annoncé de très bons résultats d’exploration et d’exploitation à sa mine Detour Lake. Je m’attends à ce qu’il y ait d’autres belles surprises pour cette mine et les deux autres de Kirkland d’ici un an. Je demeure positif pour le titre.

Quant à Barrick, la société se démène encore avec les conséquences de ses décisions d’investissement douteuses à l’étranger des années précédentes. Perso, je crois que ces problèmes sont chose du passé. Sa situation financière est excellente et un dividende spécial de 0,42 $ US l’action, en plus du dividende régulier de 0,09 $ US l’action, permettra de patienter jusqu’à que le marché reconnaisse tout son potentiel.

En ce qui a trait au prix de l’or, comme nous l’avons démontré dans notre livre Investir dans l’or, les conditions fondamentales de l’économie et des marchés financiers continuent de favoriser la hausse du prix, avec des corrections inévitables et difficiles à prévoir.

34 vues0 commentaire