Rechercher
  • André Dubuc

Où s’en va le prix de l’or ?

L’avis du CPM Group


Le prix de l’once d'or, qui a perdu plus de 100 US$ depuis le 16 juin, pourrait aller tester d’ici août son récent plancher de 1680 $ atteint en mars, selon l’organisme CPM. L’organisme de gestion-conseil dans les ressources n’exclut toutefois pas un scénario haussier dans l’intervalle.


L’organisme très crédible sur le marché des métaux précieux souligne que l’été est généralement synonyme de faiblesse pour les métaux précieux, les deux années précédentes faisant cependant figurent d’exception.


Selon CPM, les investisseurs occidentaux sont en train de tourner la page sur la pandémie qui avait propulsé le prix de l’or à un sommet 2067 $ US en août 2020.


C'est devenu particulièrement évident la semaine dernière. Le prix est passé de 1862 $ US, le 16 juin, à 1775,50 $ US, le 17 juin au matin. L’événement déclencheur a été la publication du comité du FOMC ou Federal Open Market Committee, branche de la Réserve fédérale responsable des décisions de politiques monétaires à court et long terme.


Treize membres s’attendent maintenant à une hausse de taux avant la fin 2023. C’est plus de membres qu’en mars dernier. La projection médiane prévoit même deux hausses de taux en 2023.


Pour les économistes de la Financière Banque Nationale, la Fed annoncerait dès août des modifications à son calendrier d’achats d’obligations du gouvernement américain, le fameux programme d’assouplissement quantitatif. La FBN s’attend à une première réduction des achats au quatrième trimestre 2021.


Dans un tel contexte, CPM qui n’adhère pas, du moins pour le moment, à la thèse des poussées inflationnistes durables qui viendraient propulser l’or vers de nouveaux records, est plutôt timoré à l’égard du prix de l’or.


«Pour l'or, nous pensons que les prix restent vulnérables à une autre baisse brutale au cours des prochaines semaines. Nous nous attendons à ce que les prix de l'or se consolident pendant quelques jours. Si les prix rebondissent à la hausse, ils pourraient évoluer vers les 1820 $ à 1850 $. Cependant, il est tout à fait possible qu'une autre baisse de 125 $ US l'once se produise, ce qui pourrait ramener l'or à environ 1 680 $ US – le plus bas a touché deux fois en mars.


«Les positions non couvertes pour le contrat à terme sur l'or du Comex d'août au 16 juin restent élevées, à 38,3 millions d'onces, poursuit CPM. Le passage de ces contrats à des contrats d'octobre ou de décembre au cours de juillet pourrait faire grimper les prix de l'or à nouveau comme cela a été le cas au cours des deux dernières années, avant que les prix ne baissent en août.


Pour ce qui est de l'argent, CPM est nettement plus positif. «l'intérêt ouvert reste élevé sur le COMEX avec seulement 10 jours de bourse restants avant le premier jour de livraison. Cela pourrait faire remonter les prix de l'argent à court terme, avec un objectif initial d'environ 27,25 $ US, niveau auquel l’argent s'est maintenu [avant le recul du 16 juin]. »


https://www.cpmgroup.com/the-summertime-blues/


52 vues0 commentaire