Rechercher
  • André Dubuc

Orla émet de nouvelles actions, le titre recule


Orla (OLA, à Toronto, 5,07 $) a annoncé le 30 juin une émission de 9,1 millions d’actions au prix de 4,75 $ par placement privé pour un produit total de 43 millions canadiens.


Les investisseurs sont Pierre Lassonde, Agnico Eagle, Trinity Capital Partners, ainsi qu’un nouvel institutionnel qui n’a pas été identifié dans l’immédiat.


Quelque peu téléguidé le mois passé par le management, l’émission servira à assurer une trésorerie positive jusqu’à la fin de la construction de la mine de Camino Rojo au Mexique et servira aussi à avancer son projet de Cerro Quema au Panama par l’ajout de forages.


Dans l’expectative de la nouvelle, le cours de l’action avait glissé à 4,57 $ deux jours précédant l’annonce de l’émission. Un recul causé à la fois par la légère dilution du capital-actions (environ 4%), de même que par le prix proposé à 4,75 $.


«Dans l'ensemble, écrit Ovais Habib, analyste chez Scotia, nous considérons le financement par actions comme légèrement positif pour les actions OLA. Tandis que le financement est légèrement dilutif par rapport à notre estimation de la valeur liquidative, le coussin pour financer la construction de Camino Rojo et pour faire avancer le projet Cerro Quema est légèrement positif, car il supprime l’incertitude entourant le financement et donne à l'entreprise la flexibilité de faire progresser ses autres actifs du portefeuille.» M. Habid a un prix-cible de 7,25 $.


L’analyste de VMD Desjardins, John Sclodnick, partage son opinion.


Dans une note sur le titre publiée le 30 juin, il répète que la construction de la mine mexicaine va selon les budgets et l’échéancier prévus.


« Orla se négocie à 0,67x sa valeur actuelle nette, à prime de 13% par rapport à ses pairs juniors qui se vendent en moyenne à 0,59x. Nous considérons la prime comme justifiée étant donné qu’Orla passera sous peu du statut de société d’exploration à celui de producteur, de plus la société a un pipeline de croissance bien rempli », écrit-il.


Deux catalyseurs pourraient pousser le cours de l’action vers de nouveaux sommets en 2021. Les détails économiques à propos des options de mise en valeur du projet Camino Rojo (enveloppe sulfurée) seront dévoilés au quatrième trimestre. Il s’agit du joyau des actifs d’OLA affichant des ressources de 7,5 millions d’onces. Le gros de la valeur de l’action repose d’ailleurs sur ce projet. Au deuxième trimestre 2021, la société rendra publique une mise à jour de l’étude de préfaisabilité pour son projet Cerro Quema au Panama.


Selon VMD, le titre OLA est un achat à ce prix. Son prix cible des douze prochains mois est à 7 $. Il rappelle que l’action a sous-performé l’indice de la Bourse de Toronto de 25 % depuis le début de l’année. « On voit le prix actuel comme un point d’entrée dans l’actionnariat en attendant une réévaluation à la hausse de l’action d’OLA par le marché» dixit M. Sclodnick.



27 vues0 commentaire