Rechercher
  • André Dubuc

Orla va construire sa mine mexicaine dans le budget et dans les temps

La société junior Orla (OLA, à Toronto, 5,03$), de Vancouver, a fait une mise à jour de la montée en puissance de la production à sa mine d’or (oxyde) de Camino Rojo au Mexique.


Cette mine doit atteindre le stade de production commerciale d’ici la fin du premier trimestre, prévue le 31 mars. La première coulée d’or est survenue le 13 décembre dernier. Fin janvier, la production avait déjà atteint 85 % de la capacité commerciale visée.


Camino Rojo (oxyde) est une mine qui produira environ 100 000 onces d’or par an pendant 10 ans à un coût tout inclus très compétitif de 543 $ US. La mine devait coûter 134,1 millions US à construire, ce qui est très peu. Finalement, la société annonce qu’elle ne touchera pas à son enveloppe de contingence de 3,5 millions US, incluse dans les 134,1 millions.


Orla a produit 2400 onces en décembre dernier, puis 6300 onces le mois suivant. Valeurs mobilières Desjardins (VMD) prévoit que Camino Rojo produira 14 300 onces au premier trimestre 2022, plus que les 12 500 onces que VMD anticipait auparavant.


À ce propos, Orla divulguera ses prévisions de production pour l’ensemble de 2022 plus tard dans le trimestre. Il s’agit de l’un des principaux catalyseurs susceptibles de faire bouger à la hausse le prix de l’action d’OLA.


Le plus important de ces catalyseurs reste sans l’ombre d’un doute la mise à jour des ressources de l’enveloppe sulfurée à apparaître dans les détails économiques concernant les options de mise en valeur du gisement à Camino Rojo, au premier semestre 2022.


Au 31 janvier, Orla avait 20,8 millions US en encaisse et des dettes de 139 millions US.


L'action d'Orla en hausse de 20 % depuis le début de l’année

«La direction d’Orla étant sur la bonne voie pour réaliser le projet Camino Rojo (Oxyde) dans les délais et le budget impartis, malgré une pandémie et un environnement inflationniste; jumelé au que la minière affiche un profil de producteur à faible coût et considérant, en prime, le pipeline de projets de croissance, nous pensons que le titre devrait se négocier à une valeur supérieure à celle des petits producteurs, écrit l’analyste de VMD John Sclodnick dans son plus récent rapport sur Orla.


Il en recommande toujours l’achat avec un prix cible sur 12 mois de 7,25 $, en baisse de 0,25$ depuis la mi-février. De son côté, l’analyste Ovais Habib de Scotia renouvelle sa recommandation de surperformance sur Orla avec une cible de 6,75 $ d’ici un an.


Orla a joué avec les nerfs des investisseurs en 2021, le prix de l’action ayant reculé radicalement. Les nouvelles sont plus réjouissantes en 2022. L’action a commencé la nouvelle année à un prix de 4,72 $. Vendredi, elle a terminé à 5,03 $, en hausse de 20 % en six semaines.


Rappelons que la légende du monde aurifère Pierre Lassonde est l’un des principaux actionnaires d’Orla. Il a réinvesti en juin 2021 dans la société junior à un prix de 4,75 $ par action.



33 vues0 commentaire