Rechercher
  • André Dubuc

Que détient la Caisse de dépôt dans l’or ?

Dernière mise à jour : 17 nov. 2021

Comme bien des investisseurs institutionnels, la Caisse de dépôt ne semble guère convaincue de l’utilité des métaux précieux comme l’or à titre de protection contre l’inflation.


Rappelons que l’indice des prix à la consommation aux États-Unis a augmenté de 6,2 % sur une base annuelle en octobre, le plus haut score depuis 30 ans.


L’or est vu comme une valeur refuge. Lorsque libellé en dollars américains, l’or s’apprécie à la longue à mesure que le dollar perd de son pouvoir d’achat.


La Caisse de dépôt, gestionnaire d’actif des régimes publics de retraite et d’assurance du Québec, détenait un actif net de 365,5 milliards au 31 décembre 2020, dont 182 milliards en actions en incluant les placements privés.


Une faible exposition de 3 % de son actif net dans les métaux précieux se traduirait par des investissements de l’ordre de 11 milliards dans les titres aurifères ou les lingots. On est loin du compte. Au 31 décembre 2020, selon les statistiques complètes les plus récentes disponibles, la Caisse avait moins d’un milliard investis dans les sociétés aurifères par le monde et vraisemblablement pas grand chose en lingots.


Sa principale position, et de loin, est dans Redevances aurifères Osisko (OR, à Toronto, 16,96 $) un fonds ayant son siège social au Québec. La valeur de l’investissement de la Caisse s’élevait à 318,6 millions au 31 décembre dernier.

Autres positions significatives

Mines Osisko (OSK, à Toronto, 3,14 $) : 76,5 millions

Gold Fields (GFI, à New York, 10,78 $US) : 32,8 millions

Endeavour Mining (EDV, à Toronto, 33,67 $) : 31,5 millions

AngloGold (Au, à New York, 20,89 $US) : 27,7 millions Troilus Gold (TLG, à Toronto, 0,88 $) : 10,8 millions


Depuis le début de 2021, la Caisse a acquis 947 290 actions d’Agnico Eagle (AEM, à Toronto, 71,01 $). Au 30 septembre 2001, ce lot valait 62 millions. Caisse a aussi acheté 316 185 actions de Yamana Gold (YRI, à Toronto, 5,63 $), copropriétaire avec Agnico de la mine Canadian Malartic, et 319 811 actions de Franco-Nevada (FNV, à Toronto, 184,14$). Sa position dans la pionnière des sociétés de redevances aurifères valait 52,6 millions au 30 septembre 2021.


En revanche, la Caisse a réduit ses participations dans Newmont (NGT, à Toronto, 73,10$) de 72 % et de 25 % dans Redevances Osisko. Celle-ci ne valant plus que 210 millions au 30 septembre, comparativement à 318,6 millions neuf mois plus tôt.


Intéressé par les titres aurifères ? Notre guide Investir dans l’or, paru plus tôt en 2021 aux Éditions Guy St-Jean, consacre plusieurs chapitres aux actions minières et aux sociétés de redevances aurifères. Il est disponible dans toutes les bonnes librairies. À vous de jouer.

47 vues0 commentaire